« 30 ANS DE FOUS-RIRES »

Comédie en solo de et par Daniel Villanova

avec la complicité de Carmen Rueda

Création 2015

Daniel Villanova a concocté, pour fêter avec vous ses 30 ans de solo, un spectacle en 2 parties : "30 ans de fous-rires" (volet 1 et volet 2).

Avec sa célèbre verve méridionale et son humour incomparable, l'humoriste languedocien nous raconte ici dans le détail ses 30 ans de solo.

Et cela donne un véritable feu d'artifice de scènes et d'anecdotes inédites, de gags incroyables (mais vrais !) qui ont ponctué ses tournées dans les villes et villages du Midi, et de trouvailles hilarantes ! Le tout illustré d'extraits de ses sketches les plus marquants de toute sa carrière.

Un vrai gâteau d'anniversaire, en quelque sorte !

Le volet 1 nous mènera de 1984, avec la naissance du personnage de Lucette "Dans la boulangerie", jusqu'à l'inoubliable et rocambolesque "Printemps" de 2005.

Le volet 2 nous fera parcourir dans un grand éclat de rire la dernière décennie de "patchacades", réelles ou inventées, selon le cas (mais avec cet énergumène, allez donc savoir !...).

L'ensemble constituera une balade "côté-scène" et "côté-coulisse" dans l'univers bourougnannais et villanovesque.

Une bonne façon de mieux appréhender dans toutes ses facettes l'inspiration baroque de ce comique hors-norme.

À ne pas manquer !

« À L'ABORDAGE »

Comédie en solo de et par Daniel Villanova

avec la complicité de Carmen Rueda

Création 2014

Bourougnan, trépidante petite commune du Midi, se dote d’une grande scène : le Théâtre National de Bourougnan et d’une troupe permanente composée de tous les héros qui peuplent le village depuis la nuit des temps : Lucette, Raymond, Robert, José, Paquita, Émile, Pierrot, Mr. Grout…

Toutes et tous disposé(e)s à monter sur la scène pour s’y payer une bonne tranche de rigolade !

Mais les « décideurs » culturels qui chapeautent le projet n’ont pas la même vision. Une phrase malheureuse « On n’est pas là pour rigoler » va mettre le feu aux poudres et provoquer une cascade de gags menés tambour battant par un Jean-Charles plus iconoclaste que jamais !

Grâce à lui et à ses complices, le T.N.B. ne faillira pas à sa mission, il restera un théâtre populaire, joyeux, mordant, insoumis et drôlement subversif.

Un grand éclat de rire à la face des « pisse-vinaigre » de l’art théâtro-libéral !

À ne pas manquer !...

« LA CROISADE DES RABAT-JOIE (No Gazarán !) »

Solo

Comédie foldingue de et par Daniel Villanova

Accompagnement en écriture : Jean-Patrick Douillon

Mise en scène : Daniel Villanova, avec la complicité de Carmen Rueda

L’histoire :

De nos jours.

Horreur et perdition! On découvre un énorme gisement de gaz de schiste dans le sous-sol de Bourougnan, paisible petite commune du Midi !

Lucette, Raymond, Paquita, Émile, Robert et les autres… tout le village est en émoi !

Comment Jean-Charles, bourougnannais hors-pair, satiriste insaisissable, trublion tout en ironie, sorte de Groucho Marx mâtiné de Pagnol qui aurait croisé Coluche dans l’ascenseur, va-t-il alors s’y prendre pour sauver le village d’une catastrophe annoncée ?

Ça n’est qu’au bout de deux folles heures de rires menées tambour battant par ce fantastique bateleur que le spectateur éberlué saura enfin la vérité et pourra alors, en toute conscience, s’écrier lui aussi : « No gazarán ! ».

À voir absolument !

« LES QUATRE SAISONS »

Une fresque villageoise en quatre volets.

LES QUATRE SAISONS, c’est quoi ?

« C’est toujours l’histoire de notre si « raisonnable » et universelle folie. Si sur le plateau à longueur d’année, je fais feu de tout bois, c’est pour tenter à ma façon d’éclairer ce qui m’apparaît obscur en chacun et autour de chacun, ici et aujourd’hui. J’ai donc choisi le rire, celui qui abolit les distances, fend nos carapaces,

ouvre des brèches dans les armures, fissure ce que les esprits étroits appellent « la réalité », la révélant paradoxalement en la distordant »

« L’AUTOMNE »

(1er volet)

Solo

Création 1999

Écrit en collaboration avec Doux-Douille, Dédé-En-Bulles et Édouard Laurès. Direction d’acteur : É. Laurès.

Toujours basée sur l’étude et l’observation des caractères, et plus précisément des caractères languedociens, cette œuvre s’attache encore une fois, à travers le rire et l’ironie, à rendre compte d’une réalité quotidienne souvent ignorée ou déformée

par les grands médias nationaux. C’est en se tenant éloigné de la caricature grossière que Daniel VILLANOVA distille des personnages dans lesquels chacun pourra reconnaître un voisin, un parent ou un ami, ou, (qui sait !), s’y voir lui-même !...

L’auteur, entouré de son équipe de collaborateurs, continue ici à brosser sa grande fresque méridionale.

Dans le cadre des saisons, il tâche de fixer en la dépeignant la vie des hommes et des femmes d’aujourd’hui, dans un coin de cette Méditerranée mythique, terre de brassage haute en couleurs.

Au cours de cette « semaine folle » de « L’AUTOMNE », nous irons aux champignons avec « MOULINE », ex-vedette du village et chef des employés municipaux. Nous préparerons l’ouverture de la chasse chez RAOUL POUDEVIGNE, nous écouterons sans pouvoir maîtriser notre rire LA COMMERE nous conter ses malheurs et ceux de son frère EMILE. Avec HUBERT, nous nous rendrons au beau milieu des vignes pour une VENDANGE mémorable, avant que RAYMOND, statufié en tribun sur l’incontournable place du village, ne nous lance un feu d’artifice de révélations plus « espantantes » les unes que les autres. Lorsque, hallucinés, nous aurons écouté LE DIRECTEUR DU COLLEGE nous narrer une rentrée des classes pas piquée des vers, il ne nous restera plus qu’à nous presser pour ne pas rater le passage des DAURADES à LA PLAGETTE de SETE. Et au bout du compte, c’est sûr, L’INSPECTEUR D’ACADEMIE nous fera de tout cela un excellent rapport !

Au total 1h30 de rire, de surprises, de « oh ! » et de « ah ! », tous ingrédients indispensables pour s’éclater en joyeuse compagnie !

« L’HIVER »

(2ème volet)

Solo

Création2002

Écrit en collaboration avec Édouard Laurès.

Direction d’acteur : É. Laurès.

Dans ce 2ème volet de la tétralogie des « Quatre saisons », Daniel VILLANOVA s’évertue à perpétuer cette longue tradition de l’acteur-miroir et continue à placer obstinément le théâtre au centre de la vie des hommes.

« ... Notre réalité » est au fond une monnaie d’échange sur laquelle on nous demande de nous accorder pour être sûrs de parler des mêmes choses. Elle suit donc des cours (à la Bourse de préférence !), elle subit des dévaluations comme elle peut être stable, ou, parfois, disparaître pour être remplacée par une autre « réalité » tout aussi pragmatique et sécurisante pour ceux qui ont besoin d’avoir « les pieds sur terre » !

Dans son théâtre, l’humoriste, lui, prend cette menue monnaie (trop convenue à son goût) et d’un geste insouciant la jette en l’air. Apparaît alors, dans l’apesanteur du vol (l’espace d’un court instant) une autre lecture du réel, puis la surprise et l’émerveillement devant la chose dévoilée.

L'histoire : Grève du pain dans le village ! La nouvelle a fait l’effet d’un coup de tonnerre ! Mais comment en est-on arrivé là ? Pourtant le coeur de l’hiver battait comme un métronome. Tout s’annonçait si bien une fois de plus ! Le temps était clément ; les skieurs avaient bien réservé leur hôtel dans les Alpes ; Maya était plus active que jamais ; Monseigneur bénissait la crèche ; la bûche: un vrai bijou ! Le Carnaval promettait d’être inoubliable ; Félicien réunissait enfin sa famille au grand complet pour Noël ; Madame Augustin pouvait aller à Lourdes ; Raymond avait remis sa maison à neuf ; la greffe d’Émile avait pleinement réussie ; les artisans croulaient sous le travail ; Monsieur Dubreuil était à nouveau parmi nous... Mais... Mais la réalité est fragile... Elle côtoie sans arrêt l’inimaginable et elle a parfois de ces grimaces impayables qui nous forcent à rire d’elle... et de nous !

« EN ATTENDANT L’PRINTEMPS »

Solo

Création 2003

Texte de Daniel VILLANOVA ; « sage-femme » : Carmen RUEDA.

Quand un humoriste de la trempe de Daniel VILLANOVA tente d’expliquer à son auditoire les avatars de son « étrange destinée », tout peut arriver…

… Et, en effet, tout arrive !...

… Comme quoi il n’y a pas de hasard.

Et nous voilà partis pour deux heures de portraits, de nouveaux personnages, d’actualité brulante (aie !), de confidences incroyables, de « faux-vrais-faux-semblants » de vraies-fausses évidences, un plein panier d’idées que le comédien-bateleur nous déballe, toujours à sa façon : le rire en bandoulière.

Après les succès de « L’Automne » et de « L’Hiver » « En attendant l’Printemps »,

c’est, dirons-nous, « une pause en humour » au creux douillet des QUATRE SAISONS.

L’auteur tient à le dire : « Ce spectacle pourrait s’appeler aussi A COEUR-JOIE tellement je me suis amusé à l’écrire. C’est tout dire !

« LE PRINTEMPS »

(3ème volet)

Solo

Création: 2005

Aide a la réalisation : Carmen RUEDA.

Après « L’AUTOMNE » et « L’HIVER », « LE PRINTEMPS » est le troisième volet de la flânerie de Daniel VILLANOVA au fil des « Quatre saisons ».

Dans notre village, souvenez-vous, l’hiver nous a laissé sur la promesse d’un Carnaval de rêve, fantastique, coloré, libre et radieux. Plaies et bosses oubliées, en route vers la belle saison ! Mais voilà qu’on nous annonce que, par décision municipale, le printemps n’aura pas lieu ! Non, mais on rêve !... Dès lors, pour chacun les choses se compliquent. Une sorte de malédiction semble s’abattre sur notre petite communauté rurale. Les situations virent au burlesque. Le tragi-comique est partout, s’empare de tout ! Madame Crébaquioul chargée des Affaires Culturelles elle-même est dépassée !

Et contrairement à ce qu’en pense Monsieur le Maire, ça n’est pas par l’hypnose qu’on va régler tout ça, loin s’en faut !

" Dans cette nouvelle comédie burlesque, je reste dans le droit-fil de mes précédentes créations. Je ne quitte pas ma route. Je vais obstinément du même pas, à la rencontre des hommes et des femmes que je devine partout, en toutes saisons, pour rire avec eux. Rire pour sceller notre fraternité. « Et tout le reste est Littérature ». " D. V.

« L’ÉTÉ »

(4ème et dernier volet)

SOLO

Création : 2009

Spectacle mis en place avec la complicité de Carmen Rueda

Il y a de ça quelques années Daniel Villanova lançait une grande fresque humoristique en quatre volets intitulée « Les Quatre Saisons ». Le pari était simple : il s’agissait pour lui d’observer et de retranscrire la vie quotidienne d’un village languedocien à travers le prisme des saisons. Un projet simple et fou en même temps puisque le village choisi par l’artiste pour son observation n’était autre que le fameux Bourougnan, lieu mythique s’il en est, où rien ne peut se passer dans la simplicité, où le moindre petit déplacement d’air peut provoquer un cataclysme burlesque tellement l’atmosphère y est imprégnée de folie comique. La preuve ? Les spectateurs avisés l’ont déjà eue en assistant aux représentations des trois premières saisons, « L’Automne », donc, « L’Hiver », et « Le Printemps », 3 histoires qui ont déchaîné l’hilarité au quatre coins de notre Midi.

Mais ce qui est commencé doit être mené jusqu’au bout. C’est la règle que l’humoriste s’est fixé dès le départ de cette belle aventure. C’est donc avec un plaisir non dissimulé, une grande fierté, et le sourire en coin qu’il nous annonce la livraison du dernier chapitre de sa tétralogie : « L’ETE », qui constituera la « suite et fin » des aventures rocambolesques de Raymond, Lucette, José, et tous les autres héros bourougnannais.

Daniel Villanova y reste fidèle au ton personnel et au style irremplaçable de ses solos. Comme toujours, c’est le rire qui mène la danse jusqu’au bout… de « L’été ».

« HOMMAGE A LUCETTE »

Solo

Création: 2007

Spectacle mis en place avec la complicité de Carmen RUEDA

Création lumières : C. RUEDA

Lucette ? C’est qui, Lucette ?

Bien sûr, pour les fidèles des spectacles de Daniel Villanova, la question ne se pose

pas. Il n’y a qu’à dire : Lucette, c’est « les jambasses » ; « les oignons » ; « le frigo » ;

« les artisans » ; « le mariage », etc… Pour que tout s’éclaire. Ils connaissent par coeur

sa silhouette, ses gestes, ses mimiques, ses regards, ses silences éloquents…

Mais pour le public néophyte, nous dirons que Lucette, personnage emblématique de Daniel Villanova, est une sacrée bonne femme d’un village du Midi qui porte sur le monde un drôle de regard à la fois tendre et cruel, toujours teinté d’une sorte d’ironie

compatissante. Sans jamais avoir l’air d’y toucher, elle se montre (parfois à son insu !) héritière d’une profonde sagesse populaire et universelle (ses dictons de « derrière les fagots » constituent des véritables perles de lucidité !), et cela au travers des faits les plus quotidiens qui scandent sa vie de femme, d’épouse, de mère, de voisine, de cliente, etc… Ainsi, au travers de mille thèmes de circonstance, elle offre au public des morceaux de bravoure burlesque à l’humour cinglant dans lesquels un certain esprit d’insoumission n’est jamais absent.

Lucette, c’est un grand éclat de rire populaire et salutaire, ouvert à tout et à tous.

« C’est l’hommage d’un auteur et d’un acteur à son personnage ». D.V.

« JEAN-CHARLES PRÉSIDENT ! »

Solo

Création 2012

Spectacle mis en place avec la complicité de Carmen RUEDA

Depuis plus de 25 ans, et en une vingtaine de créations en solo, cet auteur-acteur originaire de l'Hérault s'est fait en toute indépendance une place à part dans le paysage humoristique français. C'est par milliers que ses fidèles suivent le fil de ses tribulations où se mêlent l'observation et l'invention comique.

L'histoire :

À l'occasion d'une élection présidentielle (devinez laquelle !) les villageois de Bourougnan, petite commune du Midi, partent en campagne, bien décidés cette fois à faire entendre leur voix à défaut de la donner.

Après l'intervention publique de leur candidat, Jean-Charles, sorte de Groucho Marx mâtiné de Pagnol qui aurait croisé Coluche dans l'ascenseur, il ne restera pas pierre sur pierre du bel édifice médiatico-politique.

Esprits sérieux s'abstenir.

Et aussi ... BEST-OF DES « CORDE FOLLE »

SOLO

Une grande partie des « fans » reste très attachée, malgré le temps qui passe et les nouveaux succès, à certains personnages des deux anciennes créations, Cordel Folle et Corde Folle 2, réunis dans ce Best-Of encore très demandé.

« LUCETTE ET RAYMOND EN TOUTES SAISONS »

Solo

Création 2012

Parmi les plus belles inventions comiques de Daniel Villanova, le couple Lucette-Raymond tient une place de choix. On peut même dire qu’il est le « pilier » de chacune des aventures villanovesques, qu’il s’agisse des « Corde Folle », ou plus récemment des « Quatre Saisons ».

C’est précisément dans ces dernières que l’artiste a puisé la matière de ce spectacle inédit.

En posant un verre grossissant sur leurs réjouissantes tribulations au fil des saisons, l’artiste nous propose d’assister aux premières loges à un spectacle jubilatoire : les plus belles chamailleries, discutailleries, disputailleries et clashs du couple le plus célèbre de Bourougnan.

2 heures de rire garantis !