Daniel VILLANOVA

Son itinéraire :

C’est en 1984, après six années de carrière à Paris que Daniel

VILLANOVA abandonne les compagnies et théâtres officiels et se lance

dans la production de ses propres spectacles en solo. Il crée « ENTREZ

SANS ME FRAPPER » au Théâtre Rutebeuf de Clichy La Garenne (92),

avec lequel il obtient entre autres le « Prix du Meilleur Spectacle », le « Prix

de l’Humour », le « Prix Spécial des Spectateurs » au Festival de Café-

Théâtre de Liège 85, le « Grand Prix » du Festival d’Humour des Ménuires

84, et le 2ème d’Arles 84 (Jury placé sous la présidence de Jean Le Poulain).

En 1986, le public réserve le même accueil à la deuxième création de

Daniel VILLANOVA : « L’APÉRO COMIQUE », galerie de portraits de

personnages du Midi qui connaîtra le succès sur d’innombrables scènes,

tant en milieu rural (Foyers Ruraux, M.J.C., Colloques, Forums, Comités

d’Entreprise, Festivals) que dans les principales villes du Midi de la

France (Montpellier, Béziers, Nîmes, Sète, Nice, Bordeaux, Toulouse,

Toulon, Perpignan, Bayonne, etc...). La presse est unanime pour saluer ce

spectacle.

En Décembre 1988, toujours fidèle à sa démarche de fantaisiste du

quotidien, mais désireux d’explorer d’autres voies, il s’associe à Christian

ORTUNO, l’imitateur, et crée avec lui « LES DEUX SONT TOMBES SUR

LA TÊTE », une suite de sketches où les caractères locaux de VILLANOVA

se trouvent confrontés aux célébrités incarnées par son comparse. Cette

fois encore, le succès est au rendez-vous et après trois semaines passées

au Nouveau Théâtre de Montpellier, le spectacle part en tournée dans toute

la région, avant d’être présenté en vedette au « Festival de l’Humour » au

Théâtre Municipal de Béziers.

En 1990, on retrouve Daniel VILLANOVA au « Servez-Show », haut-lieu

montpelliérain de la dérision et de l’humour décapant, dans « TOUT DOIT

DISPARAÎTRE ». Ce spectacle de chansonnier est axé sur l’actualité

(politique et autre...). Entre-temps, on aura pu le voir sur les scènes,

de Nice à Bordeaux, interpréter deux monologues de Dario FO : « LA

« Prix du One-man-Show » au Festival du Théâtre Court

NAISSANCE DU JONGLEUR » et « LA RÉSURRECTION DE LAZARE »,

dans une mise en scène d’Edouard LAURÈS.

Ce spectacle sera repris en 1999, augmenté d’un 3ème texte « LE

PREMIER MIRACLE DE L’ENFANT JÉSUS », au Théâtre Jean Vilar de

Montpellier, dans le cadre de « La Quinzaine Dario FO », avec un grand

succès public.

Dans l’intervalle, les créations vont se succéder à un rythme régulier :

- 1992 : « LE GRAND BLUFF », tragi-comédie, en réquisitoire contre le

racisme et la xénophobie.

- 1994 : « MAESTRO ! (Une corrida goyesque) », comédie taurine, satirique

et impertinente, écrite en collaboration avec DOUX-DOUILLE et Daniel GROS.

Mais tout cela n’empêchera pas le spectacle fétiche de Daniel

VILLANOVA, « LA CORDE FOLLE » créé en collaboration avec DOUX-

DOUILLE sur la scène du Théâtre Lakanal de Montpellier, en 1990,

d’être représenté près de 1000 fois, principalement sur les tréteaux

languedociens. Un succès sans précédent dans l’histoire de la scène de

cette région.

L’accueil public reçu par « LA CORDE FOLLE N°2 » créé en janvier 1996

au « Bermuda - Clafoutis » de Montpellier va confirmer Daniel VILLANOVA

comme l’un des principaux humoristes méridionaux actuels.

C’est cette réputation qui accompagnera et que confortera le lancement de

la tétralogie des « QUATRE SAISONS » dont le premier volet,

« L’AUTOMNE », est créé en novembre 1999 à Montpellier, et le second

volet, « L’HIVER », en mars 2002 au Théâtre Jean Vilar de cette même

ville. Les tournées de ces deux spectacles sont un triomphe pour l’artiste et

ses collaborateurs (voir fiches spectacles).

En 2003, il crée « EN ATTENDANT L’PRINTEMPS » et en 2005 « LE

PRINTEMPS », troisième volet des « QUATRE SAISONS ».

Le festival montpelliérain « Le Printemps des Comédiens » lui rend

un hommage en juin 2005 : Daniel Villanova joue « L’HIVER » et « LE

PRINTEMPS » à l’Amphithéâtre d’O. Ces représentations seront un des

points forts du Festival de cette année-là.

En juin 2006 il participe à un exceptionnel plateau d’une vingtaine d’artistes

(parmi lesquels Guy Bedos, Jean-Pierre Marielle, Victoria Abril, F-H

Thiéfaine...) pour un grand « HOMMAGE À BRASSENS » donné à guichets

fermés à l’Amphithéâtre d’O de Montpellier et au Théâtre de la Mer – Jean

Vilar, à Sète.

En novembre de cette même année il crée, au Théâtre Jean Vilar de

Montpellier, le spectacle « DE RUZZANTE A DARIO FO » sur des textes

de Ruzzante – traduits pour l’occasion par Claude PERRUS pour le compte

des Editions Dramaturgie – et du Prix Nobel de Littérature.

En juin 2007, il crée au Théâtre de la Mer, à Sète, devant 1500 spectateurs,

son spectacle « HOMMAGE À LUCETTE » : après 23 ans de succès avec

ses comédies méridionales en solo, il rend un hommage au personnage de

Lucette, figure omniprésente et emblématique de ses spectacles, qui sera

la véritable « star » de la soirée. Une heure et demie de sketches inédits de

Lucette et de ses invités-surprise.

Deux ans plus tard, le 27 juin 2009, toujours à Sète, au Théâtre de la Mer,

il fait la création de « L’ÉTÉ », quatrième et dernier volet des « QUATRE SAISONS ».

Le 31 décembre 2011 il créé, à l’Illustre Théâtre de Pézenas, un nouveau

spectacle : « JEAN-CHARLES PRÉSIDENT ! », qui mêle l’actualité aux

portraits des personnages méridionaux.

En juillet 2012, il présente sa nouvelle création : « LUCETTE ET

RAYMOND EN TOUTES SAISONS », en posant un verre grossissant

sur les réjouissantes tribulations de ce couple mythique au fil des quatre saisons.

En 2013, il fait la création du spectacle « LA CROISADE DES RABAT-JOIE

(NO GAZARÁN !) » le 29 juin, au Théâtre de la Mer, à Sète.

En 2014, c’est le nouveau solo « À L’ABORDAGE ! » qui est présenté pour la première fois le 26 avril au Palais de la Mer de Valras-Plage.

En janvier 2015, pour fêter ses 30 ans de solo sur la scène, Daniel Villanova créé « 30 ANS DE FOUS-RIRES », spectacle en deux volets qui raconte ses aventures tout au long de ces années de représentations.

Le 1er volet fut présenté pour la première fois à Montpellier et est en tournée actuellement.

Le 2ème volet sera créé le 12 février 2016 au Théâtre de La Cigalière, à Sérignan (34).

En mars 2010, les éditions « Un jour/Une nuit » publient le texte du

spectacle « Hommage à Lucette », illustré par les dessins de José Nuyts,

avec un avant-propos signé de l’auteur ; en mars 2011, le même éditeur

publie le texte de « L’Été » et, en décembre 2012, celui de « Jean-Charles Président ! ».

La sortie du livre contenant le texte de « La Croisade des Rabat-Joie (No Gazarán !) » a eu lieu en décembre 2013.

Le texte du spectacle « À l'abordage ! », dans un nouveau livre, a été édité en avril 2015.

Le livre contenant le texte du spectacle « Le Printemps » est paru le 30 octobre 2015 aux éditions « Un jour/Une nuit »

Le petit et le grand écran ont fait appel à lui à plusieurs occasions,

notamment pour « LE PETIT CRIMINEL » de Jacques DOILLON (Prix

Louis DELLUC 1991) avec Richard ANCONINA, « ROULEZ JEUNESSE !

» de Jacques FANSTEN avec Jean CARMET et Daniel GELIN, « DAISY

ET MONA », de Claude DAMNA, pour le cinéma, et « L’OR DU DIABLE »

de J-L FOURNIER et « LE CHEMIN DE TERRE » d’Yves ÉLIE, pour la

télévision.

Contact artistique : Carmen RUEDA,

tél. : 06 58 53 49 18

e-mail : sarljabita@gmail.com